Une rivalité amoureuse mal digérée, et l'éléphant est très énervé. Les médias chinois ont rapporté lundi matin qu'un éléphant sauvage en rut a sérieusement endommagé quatre véhicules dimanche, jour de la Saint-Valentin, après en avoir embouti 15 autres vendredi près d'un site touristiques de la province du Yunnan.

La cause de cette colère incontrôlable ? Le Casanova défait, qui répond au nom de "Zhusunya" ("Dent en pousse de bambou", en chinois) a "perdu un combat contre un autre mâle adulte dans la conquête d'une partenaire femelle", a précisé l'agence Chine nouvelle. Des images diffusées par les médias et sur internet montraient l'éléphant d'Asie percutant ou écrasant des voitures garées au bord de routes aux abords de la "Vallée des éléphants sauvages", une zone où ces mammifères évoluent en liberté et attirent de nombreux touristes.

Solitaire et en rut

Les propriétaires des véhicules seront heureusement dédommagés. Le pachyderme est un "éléphant solitaire" et "en rut", un état qui provoque chez l'animal un "caractère changeant", a déclaré un employé de la zone à l'agence.

D'autres facteurs ont également pu jouer dans le comportement de l'éléphant, comme la période actuelle de saison sèche –- qui stimule l'activité des animaux –- et la présence de nombreux touristes en raison des vacances du Nouvel an lunaire qui se sont achevées samedi, selon Chine nouvelle. La "Vallée des éléphants sauvages" est située dans la préfecture très touristique du Xishuangbanna, frontalière avec la Birmanie et le Laos, et connue pour la diversité de sa faune et de sa flore. Moins de 250 éléphants d'Asie sauvages vivent encore en Chine, selon une étude publiée en 2015 par la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine.

À LIRE AUSSI
>> Après 50 ans de mauvais traitements, deux éléphants regagnent la liberté