Le ministère de la Santé haïtien a communiqué un nouveau bilan des victimes du choléra, arrêté le 26 décembre dernier. Depuis l'apparition de l'épidémie, mi-octobre, 3.333 personnes sont mortes, rapporte l'AFP ce vendredi. En tout, 148.787 cas de choléra ont été recensés dans le pays. Le 6 décembre, un précédent bilan faisait état de 90.000 cas et 2.071 victimes.

Après le séisme dévastateur de janvier, les conditions sanitaires en Haïti se sont très fortement dégradées entrainant la réapparition de cette maladie dont le dernier cas avait été recensé, dans le pays, il y a 60 ans.

C'est dans le département de l'Artibonite, au nord du pays, où s'est déclarée l'épidémie, que le nombre de décès constatés est le plus important, avec 828 victimes. Dans la capitale Port-au-Prince, sujet d'inquiétude majeure pour les autorités haïtiennes qui craignent une propagation rapide de la maladie, le nombre de décès s'établit à 281.

Des inquiétudes naissent également en ce qui concerne les récoltes à venir. Formulées par l'Organisation de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), elles portent sur la production de riz en Haïti, où des paysans craignent d'être contaminés par le choléra au cours des récoltes.

Dans un communiqué publié ce mercredi, l'organisation onusienne explique que "Beaucoup de paysans évitent de récolter le riz, craignant que les rivières et les canaux qui irriguent les rizières et les champs avoisinants ne soient infectés."