Une audience de quelques minutes durant laquelle il n'a pas prononcé un mot. Tête baissée, mains menottées, Ariel Castro a écouté ce jeudi matin la lecture des charges qui pèsent contre lui : quatre chefs d'accusation pour enlèvement - les trois femmes et l'enfant de l'une des captives - et trois pour viol. La juge Lauren Moore a fixé la caution à deux millions de dollars pour chacune des victimes, soit au total 8 millions, s'assurant ainsi du maintien en détention du suspect.

Ariel Castro, 52 ans, ancien chauffeur de car scolaire, avait été arrêté lundi après la découverte dans sa maison de Cleveland (Ohio) de trois femmes disparues depuis plus de dix ans : Amanda Berry, 27 ans - qui a donné naissance à une fille, Jocelyn, aujourd'hui âgée de 6 ans - Gina DeJesus, 23 ans, et Michelle Knight, 32 ans. Le procureur Bryan Murphy, a évoqué l''horrible calvaire" subi par les victimes, soulignant les "coups répétés" et les "agressions sexuelles". Dans la maison de l'horreur, les jeunes femmes auraient été violées, battues, affamées, et maintenues enchaînées par leur ravisseur.

Les deux frères libérés

Selon le chef adjoint de la police de Cleveland, Ed Tomba, les trois femmes ne seraient sorties qu'à deux brèves reprises, seulement pour aller dans le garage après avoir dû se "déguiser". Depuis leur libération, Amanda Berry et Gina DeJesus, ont pu retrouver leur famille. Michelle Knight est toujours hospitalisée.

Durant cette audience, Oni et Pedro Castro, les deux frères de l'accusé, également interpellés lundi, ont été remis en liberté. Aucune charge n'a été retenue contre eux. Ariel Castro devrait quant à lui comparaître la semaine prochaine devant un grand jury du comté de Cuyahoga, qui l'accusera formellement.

Peine de mort ?

L'affaire bifurque également sur une possible peine capitale. Le procureur de Cuyahoga, Timothy McGinty, a en effet déclaré jeudi soir vouloir obtenir l'inculpation pour meurtre avec circonstances aggravantes d'Ariel Castro. Michelle Knight a raconté aux policiers qu'elle était tombée enceinte "au moins cinq fois" durant ses années de captivité. L'homme l'aurait alors affamée et lui aurait donné des coups dans le ventre jusqu'à ce qu'elle fasse une fausse couche.

Leur tortionnaire a également acheté une petite piscine gonflable dans laquelle Amanda Berry a accouché en 2006. Il aurait contraint Michelle Knight à l'aider lors de l'accouchement, menaçant de "la tuer si le bébé ne survivait pas". S'il était reconnu coupable de ce nouveau chef d'accusation, il serait passible de la peine de mort.