"Je fais ça pendant cinq ans et ensuite, je pars faire du fric, comme Clinton. 150.000 euros la conférence!". En 2008, Le Point avait attribué cette phrase à l'ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy. Force est de constater que cinq ans plus tard, ce dernier a bien réussi sa reconversion en conférencier international, enchaînant les interventions aux quatre coins du monde. Pour l'année 2013, Nicolas Sarkozy a déjà donné quatre conférences, grassement payées chaque fois à en croire les rumeurs. Car les montants exacts n'ont jamais été communiqués. Metronews tente de calculer ce que ces revenus, une fois, imposés rapporteront à l'Etat.

Les conférences

Moins de 200 000 euros en avril. Le 25 avril 2013, l'ancien chef de l'Etat donnait sa première conférence de l'année 2013, à Montréal au Canada. Son intervention porte sur sur "l'état de l'économie mondiale, des perspectives pour l’Europe, des nouveaux équilibres qui caractérisent la gouvernance mondiale ainsi que de l’amitié entre la France et le Québec, et entre la France et le Canada". Le montant qu'il a touché pour sa participation n'est pas communiqué, mais, selon le Journal de Moontréal, il toucherait pour ce type d'événement plus de 192.000 euros.

Environ 200 000 dollars encore en mai. Du 7 au 10 mai, lors de la conférence SALT, à Las Vegas, aux Etats-Unis, Nicolas Sarkozy a donné une conférence. La deuxième aux Etats-Unis. D'autres avant lui se sont exprimés lors de cet événement, comme George W. Bush, Bill Clinton, Mitt Romney ou encore Sarah Palin. Selon es tabloids américains, qui se sont fondés sur les cachets reçus par ses prédécesseurs, Nicolas Sarkozy aurait touché environ 200 000 euros.

Quelque 76 000 euros en juin. Le 3 juin, il participe à une conférence à Londres, à la demande de la banque d'affaires au rôle très controversé dans la crise des subprime aux Etats-Unis. L'ancien président doit alors s'exprimer sur la politique européenne. Il aurait touché, au moins, 76 000 euros, selon les estimations de Mediapart.

75 000 et 150 000 euros en septembre. Le 27 septembre, Nicolas Sarkozy a donné sa première conférence en France, à Cannes, à l'invitation du constructeur automobile indien Tata. Là encore, pas de chiffres officiels, mais Midi Libre estime que son intervention pourrait lui rapporter entre 75 000 et 150 000 euros.

La somme totale pour 2013.
En additionnant ces sommes, qui ne sont que des estimations, Nicolas Sarkozy aurait touché en 2013 entre 543 000 euros et 618 000. Pour le moment.

Ses impôts pour l'année 2013.
Ainsi, en se basant sur cette somme provisoire, Nicolas Sarkozy paierait déjà, en cotisations et impôts correspondant aux professions libérales, entre 271 400 et 309 000 euros en 2014. Il devra en effet retrancher la moitié de la somme perçu pour la verser à l'Etat.