Le décret serait passé inaperçu sans nos confrères du Moniteur. Vendredi 8 novembre, les ministres Ségolène Royal et Sylvia Pinel ont fait passer au journal officiel (JO) une modification du code de la construction et de l'habitation. En substance, le texte propose de supprimer " l’interdiction de communication directe entre les cabinets d’aisances et les cuisines et salles de séjour".

Un sas grignoteur d'espace

En clair, cela veut dire que désormais, il est possible pour les constructeurs de logements nouveaux de construire les toilettes directement dans un salon. Ou dans une cuisine (au choix), le tout, sans séparation directe. La notice précise que le décret a été pris "dans une démarche de simplification de la réglementation".

Jusqu'à présent, la loi imposait que le cabinet de toilettes ne communique "pas directement" avec la cuisine ou la salle de séjour. Elle imposait la création d'un "sas", particulièrement grignoteur d'espace dans les petites surfaces. La nouvelle disposition devrait donc grandement arranger les constructeurs. Mais pas sûr qu'elle fasse le bonheur de leurs occupants. Le décret entrera en vigueur le 1er décembre prochain.

LIRE AUSSI >> Appartement de 8 m² relooké : faut-il se réjouir de cette "prouesse architecturale" ?