Elle sera signée Mit et Bill Gates. La fondation Bill & Melinda Gates, également pourvoyeuse de la recherche sur le préservatif du futur finance en partie les recherches menées par les chercheurs du fameux Institut de technologie du Massachusetts (MIT).

Ces deniers développent actuellement un implant contraceptif à glisser sous la peau qui pourrait en fonction des désirs de chaque femme se mettre en marche ou s’arrêter, à tout moment, grâce à une télécommande. Alors que les contraceptifs implantés actuellement doivent être retirés par un médecin. Une méthode de contraception efficace pendant trois ans.

16 ans de tranquillité

En plus de sa fonction on/off, ce nouveau dispositif constituerait également une petite révolution dans le domaine de la contraception en raison de sa longévité. Le nouvel implant, qui prendra la forme d’une puce carrée de 20 millimètres, à placer sous la peau des fesses, du ventre ou du bras, pourrait durer jusqu'à 16 ans. Contre 5 ans en moyenne pour un stérilet par exemple.

La nouvelle puce fonctionnera sur le même mode que les contraceptifs implantés, celui du petit réservoir délivrant quotidiennement 30 microgrammes de lévonorgestrel, un progestatif utilisé dans les types de contraception classiques. Elle sera dotée d’une batterie avec un faible courant électrique.

Le Dr Robert Farra, du MIT, a déclaré à la BBC que l'activation ou la désactivation de la puce contraceptive devrait être fait à proximité de la peau, ce qui exclut un contrôle indu de la puce à distance. La puce sera également dotée d'un cryptage sécurisé, afin de garder le flux de données sans fil privé. Des essais précliniques de l'implant débuteront l'année prochaine et la puce devrait être commercialisée d’ici 2018.