Soixante ans après la guerre de Corée, le Nord a accepté dimanche la proposition du Sud : reprendre les réunions des familles séparées par le conflit.

L'agence officielle nord-coréenne KCNA a en effet indiqué que Pyongyang avait accepté d'organiser des retrouvailles pendant la fête traditionnelle de l'automne, qui tombe cette année le 19 septembre, a ajouté le comité pour la réunification pacifique de la Corée.

Une seconde réunion par vidéo ?

Le gouvernement nord-coréen propose même que les réunions se tiennent au mont Kumgang, un site nord-coréen prisé par les touristes et qu'une seconde réunion ait lieu par vidéo, le 4 octobre, date anniversaire du sommet intercoréen de 2007.

A la fin de la guerre de Corée (1950-1953), des millions de Coréens ont été séparés de leurs proches de chaque côté de la frontière désormais infranchissable. Les dernières rencontres entre proches, organisées sous la tutelle de la Croix-Rouge, ont eu lieu en 2010.

Après des mois de très vives tensions, les deux voisins et ennemis tentent de reprendre le dialogue. Ils viennent ainsi de se mettre d'accord pour la réouverture du site industriel inter-coréen de Kaesong, fermé par Pyongyang en avril dernier.