La tension ne faiblit pas dans la péninsule de Corée. Alors que des manœuvres militaires communes entre la Corée du Sud et les Etats-Unis doivent être menées ce lundi, la Corée du Nord a proféré des menaces nucléaires à l'encontre de Séoul si les deux pays procédaient à leurs exercices.

La menace d'une "attaque nucléaire préventive au nom de la justice" figure dans une déclaration du Commandement suprême de l'Armée populaire coréenne, a indiqué lundi l'agence officielle nord-coréenne KCNA. "Cette frappe nucléaire à l'aveugle (...) montrera clairement aux partisans de l'agression et de la guerre la force militaire" de la Corée du Nord, précise le Commandement suprême de la Corée du Nord.

Sanctions contre Pyongyang

Le régime de Kim Jong-Un ne dispose sans doute pas des moyens de mettre sa menace à exécution, mais les menaces répétées et les intimidations participent du rapport de forces entre les deux voisins coréens toujours officiellement en guerre depuis la partition de la Corée en deux Etats.

Ces déclarations interviennent quelques jours après la décision du Conseil de sécurité des Nations unies d'imposer une nouvelle série de lourdes sanctions à la Corée du Nord après les derniers essais nucléaire et balistique effectués par le régime communiste. Une résolution présentée par le Etats-Unis et votée mercredi à l'unanimité, y compris par la Chine, unique allié de Pyongyang.

A LIRE AUSSI
>>
VIDEO. Nouvelle provocation de la Corée du Nord avec un tir de fusée longue portée
>> Bombe H de la Corée du Nord : Washington refroidit le débat
>>
"Les Nord-Coréens ont au maximum de quoi fabriquer une quinzaine de bombes nucléaires"