Les circonstances du drame commencent à être plus claires. Après que les corps d'un homme et de sa femme ont été retrouvés samedi matin dans leur pavillon de Grand-Quevilly (Seine-Maritime), la piste d'un double homicide a été confirmée dimanche. Le parquet de Rouen a précisé que l'hypothèse de la mort par arme à feu restait toujours à confirmer, ajoutant que des examens complémentaires des corps auraient lieu après le week-end pascal. La police judiciaire de Rouen, qui a été chargée de l'enquête, et une équipe de médecins légistes était toujours sur place samedi en début de soirée.

Un homme "tranquille et accessible"

Selon le témoignage d'un voisin, l'homme, médecin à Rouen âgé de 70 ans, serait sorti de chez lui samedi en appelant à l'aide avant de s'effondrer. France 3 Haute-Normandie révèle qu'"un voisin s'est inquiété vendredi vers 22heures, de la présence d'un homme qui rôdait sur le trottoir près de la maison du médecin". "Un autre aurait entendu des tirs et des cris tôt samedi matin", toujours selon France 3.

La chaîne ajoute que les riverains rencontrés ont décrit le médecin comme un homme "tranquille et accessible" et n'envisagent pas du tout la piste du drame familial. "L'homme, proche de la retraite, avait transmis sa vocation à son fils devenu aussi médecin", apprend-t-on sur France 3, et "recevait parfois tard ses patients dans son cabinet de la rive gauche de Rouen et passait volontiers visiter ceux qui vivaient dans son quartier".