Il était 11 h 40, jeudi, quand des coups de feu ont éclaté jeudi sur le parking de la clinique Saint-Jean. Deux hommes ont été pris pour cible par un individu qui les attendait sur place. L'un d'eux est décédé, l'autre a été grièvement blessé.

Au lendemain du drame, Midi libre révèle que les victimes sont deux frères qui se rendaient au chevet de leur père. Blessé au poumon, Lahcene Benameur, 49 ans, est tombé au sol. Son frère Mohamed, âgé d'une cinquantaine d'années a tenté de s'échapper avant d'être rattrapé par le tireur qui a fait feu à deux reprises, le blessant mortellement avant de prendre la fuite. L'auteur des tirs, âgé de 44 ans, a été interpellé vers midi par des gendarmes à Fabrègues et placé en garde à vue.

Un règlement de compte ancien ?

Un conflit ancien entre deux familles pourrait être à l'origine du drame. Les faits remonteraient à la fin des années 1980 à Lodève. "A l'époque, c'est le grand frère du tireur présumé de la clinique qui avait été tué devant La Citadelle, un bar de Lodève" précise Midi libre. Selon nos confrères, "le meurtrier d'alors n'était autre que Mohamed Benameur, l'homme abattu jeudi matin sur le parking de la clinique".

Le suspect placé en garde à vue était toujours entendu par les enquêteurs ce vendredi.
Père de famille, le quadragénaire travaillerait dans le milieu de la nuit montpelliéraine.

EN SAVOIR +
>> Montpellier : un homme tué par balle devant une clinique