Dans des circonstances indéterminées, un avion de tourisme qui venait de décoller de l'aéroport de Grenoble-Isère s'est écrasé tout près de là, le 5 janvier, sur la commune de Saint-Pierre-de-Bressieux, avec toute une famille à son bord.

Dans un premier temps, la gendarmerie a simplement évoqué "cinq victimes à déplorer" sans préciser leur identité, puis l'on a appris que les occupants étaient un couple de Marocains, ou de ressortissants franco-marocains, et leurs trois enfants. Deux garçons et une fille âgés de 8 à 14 ans, a indiqué la préfecture de l'Isère. Pour l'heure, c'est à peu près tout ce que l'on sait, sinon que l'avion, un appareil bimoteur de marque Piper leur appartenait, et que le plan de vol prévoyait une escale, sur la route du Maroc. La famille, apparemment aisée, était venue passer les fêtes de fin d'année à la station de sports d'hiver de Meribel, en Savoie.

Tout juste après son décollage de l'aéroport situé à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, au nord-ouest de Grenoble, l'avion s'est écrasé contre une colline des environs. Un habitant d'une commune voisine a assisté au drame et aussitôt donné l'alerte. Les secours sont très vite arrivés sur les lieux, en hélicoptère, et ont découvert les corps sans vie, a priori dans la carlingue encore en flammes. L'ambassade du Maroc à Paris a été informée "par la cellule de crise du Quai d'Orsay que cinq ressortissants marocains étaient morts dans le crash". Le consul est aussitôt parti pour Grenoble, où la justice a ouvert une enquête afin d'éclaircir les circonstances du drame.