Ils s'appellent Dominique, Amim, Salah, David, Jean-Claude... La plupart sont inconnus du grand public, à l'exception de quelques-uns, comme Salah Abdeslam ou Mohamed Abrini, en lien avec les attentats du 13 novembre et dont les photos ont fait le tour du monde.

Depuis ce matin 9 heures, Europol, l'office européen de police, a mis en ligne sur un site dédié (https://www.eumostwanted.eu) les visages des fugitifs les plus recherchés d'Europe. Les forces de l'ordre des 28 pays membres sont à leurs trousses, parfois depuis plusieurs dizaines d'années.

Des fiches précises

Pour chaque personne en fuite, Europol donne les noms, prénoms, délits ou crimes, sexes, dates de naissance, nationalités, origines, langues parlées et sanctions encourues. Quand ces informations sont connues viennent s'ajouter les alias, pseudos, tailles, couleurs des yeux...

EN SAVOIR +
>> Attentats de Paris : un mandat d'arrêt international lancé contre Mohamed Abrini

>> Mohamed Abrini, petit commerçant et djihadiste
>>  Attentats de Paris : Abdeslam aurait pris contact avec un avocat belge

Europol détaille ensuite les affaires dans lesquelles chaque individu est impliqué. Viol, meurtre, braquage, agressions sexuelles, les délits sont multiples, tout comme les nationalités (françaises, algériennes, finlandaises, tchèques polonais, belges...) et les âges. Pour certains, une récompense est offerte. Seule une femme figure parmi les portraits.

Service européen et international

Les Internautes pouvant apporter des informations sur chacune des personnes recherchées sont ensuite invités à laisser leurs coordonnées. Ce nouveau site est traduit en 17 langues. Il est géré en France par l'Oclo (l'Office central de lutte contre le crime organisé de la Direction Centrale de la police judiciaire).

Ce service d'Europol vient s'ajouter aux actions entreprises par Interpol, qui fait les mêmes recherches à l'échelle mondiale. Il sera actualisé pour chaque affaire si les fugitifs sont interpellés.
 

A LIRE AUSSI
>> Notre dossier complet sur les attentats de Paris
>> Attentats du 13 novembre : toutes les zones d'ombre qui subsistent
>> Attentats de Paris : qui sont les terroristes présumés ?