Dix vendeuses de Sephora sont menacées de licenciement pour avoir participé et gagné à un jeu promotionnel. La direction de l’enseigne reproche à cinq salariées de Montargis (Loiret), trois de Cognac et deux d’Angoulême (Charente), d’avoir enfreint le règlement d’une loterie organisée dans tous les magasins pendant les fêtes de fin d’année : le jeu était interdit aux employés. 

Chaque jour et dans chaque boutique, lors des fêtes de Noël, un client se voyait offrir son panier d’achat (jusqu’à 2.000 euros). L’heureux gagnant était tiré au sort par ordinateur, "de manière complètement aléatoire", selon Djilla Delahaye, du syndicat SUD, qui réfute une triche délibérée de la part des salariées. Les dix vendeuses ont été convoquées lundi et mardi à un entretien préalable au licenciement.

La directrice d'un magasin informée de leur participation

La plupart des vendeuses assurent que le règlement ne leur a pas été expliqué. A Montargis, les cinq salariées ont joué ensemble, et disent même avoir demandé à la directrice du magasin si elle voulait le faire avec elles : "Effectivement, on avait toutes des cadeaux à faire parce que c’était Noël. On a rajouté nos achats dans le panier au cas où il serait gagnant", explique l’une des participantes à France Bleu

A Cognac, une salariée raconte à Sud Ouest qu’elle a remporté le gros lot alors qu’elle faisait ses achats un jour où elle ne travaillait pas. Les trois vendeuses de service ce jour-là sont mises en cause pour avoir validé son gain. L’enseigne assure que les entretiens préalables ne se traduiront pas forcément en licenciements, mais considère qu’il y a eu triche, voire fraude.

À LIRE AUSSI >> Ces gagnants du Loto ou de l'Euromillions qui ont tout perdu