Beaucoup de fêtards en ont rêvé, ils l'ont fait. Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont trouvé un moyen radical pour redevenir sobre en quelques minutes après une soirée d'ivresse. Expérimenté pour l'instant sur des souris, leur procédé semble prometteur. Son but ? Diminuer - voire éliminer - le taux d'alcool présent dans l'organisme grâce à une quantité considérable d'enzymes.

Faciliter les traitements médicamenteux

Ce sont ces protéines qui permettent au foie d'éliminer toute trace d'alcool dans le sang. Si leurs bienfaits sont connus depuis de nombreuses années par les scientifiques, la difficulté résidait toujours dans le fait que le corps les dégrade trop rapidement.

Les chercheurs ont alors eu l'idée d'avoir recours à de la nanotechnologie : ils ont emprisonné ces enzymes dans des nanocapsules qui font office de "coquille protectrice" à l'échelle microscopique. A terme, si cette technique porte ses fruits sur les êtres humains, elle pourrait surtout permettre de prévenir les accidents routiers liés à l'alcoolémie.

Si le mode d'administration demeure pour l'instant inconnu, les concepteurs du projet, cités par la revue Nature Nanotechnology, affirment que cette technique inédite "d'encapsulation" du principe actif pourrait même être utilisée en médecine pour que certains traitement à base d'enzymes soient assimilés plus rapidement.