C'est une frasque de plus pour Donald Trump. Le candidat à la primaire républicaine en vue de l'élection présidentielle américaine a rendu public lundi sa première publicité télévisée de campagne, s'attirant de nouvelles critiques pour avoir détourné des images de migrants au Maroc les faisant passer pour des migrants mexicains.

Dans ce court spot de 30 secondes, une voix masculine rappelle que Donald Trump, en tête des sondages dans la course à l'investiture dans son camp, veut "temporairement interdire l'entrée des musulmans aux Etats-Unis" pour lutter contre le terrorisme islamiste. En illustration de ce propos, la photo du couple auteur de l'attentat de San Bernardino, en Californie, qui a fait 14 morts en décembre, puis ce message en fond : "il coupera rapidement la tête de l'Etat islamique et prendra leur pétrole".

EN SAVOIR + >> Immigration : les propositions chocs de Donald Trump

Un choix "intentionnel"

Donald Trump "arrêtera l'immigration clandestine en construisant un mur le long de la frontière sud (avec le Mexique), qui sera payé par le Mexique", poursuit la voix off. Une brève séquence montre alors des dizaines de personnes semblant courir pour tenter de traverser une frontière grillagée. Mais il ne s'agit pas de Mexicains. Les images ont en effet été filmées en mai 2014 et "montrent des Marocains (et des Africains, ndlr) traversant la frontière" pour rejoindre l'enclave espagnole de Melilla, dans le nord du Maroc, selon le site Politifact.

La campagne de Donald Trump a affirmé que l'utilisation de ces images était "intentionnelle et choisie pour montrer le grave impact d'une frontière ouverte et la vraie menace à laquelle font face les Américains, si nous ne construisons pas immédiatement un mur pour arrêter l'immigration clandestine". Le candidat a expliqué être "très fier de cette publicité. Je ne sais pas si j'en ai besoin mais je ne veux prendre aucun risque, car si je gagne, nous rendrons sa grandeur à l'Amérique", a-t-il lancé.

À LIRE AUSSI
>>
Donald Trump veut ficher les musulmans pour lutter contre le terrorisme
>>
Malgré la polémique, Trump ne regrette rien de ses propos sur les musulmans
>> Mais pourquoi rien n'arrête Donald Trump ?
>>
PHOTOS - Trump, les pires du pire