Elle aurait pu les remettre à la Société Protectrice des Animaux (SPA) ou les donner à des connaissances. Non, son rêve étant plus fort que le reste, elle a préféré les laisser mourir dans le sous-sol de son domicile.

Mardi dernier, les policiers municipaux de Sarlat (Dordogne) ont été appelés par des habitants qui leur ont signalé un chien de race Shar Peï qui errait seul dans le quartier de la Poulgue. Une fois sur place, rapporte Sud Ouest, les fonctionnaires ont réalisé que le canidé ne cessait de faire des allers-retours dans une maison inoccupée.

En s'approchant de la porte de l'habitation, une odeur nauséabonde les a alertés de quelque chose d'anormal. Depuis l'extérieur, les policiers ont alors aperçu les cadavres de deux chiens de race Staffordshire bull-terrier gisant dans la cave.

Convoquée au tribunal de police

Les gendarmes sarladais chargés de l'enquête ont très vite réussi à identifier la propriétaire des animaux : une jeune femme de 24 ans. Partie vivre en Gironde, celle-ci avait abandonné ses bêtes les laissant mourir de faim dans la cave. Elle aurait indiqué à des membres de sa famille venus préalablement apporter à manger aux animaux qu'elle s'en occupait, rapporte Sud Ouest. Un mensonge visiblement... Le Shar Peï a eu plus de chance que ses deux compagnons, puisqu'il a réussi à sortir de la maison pour se nourrir. Les staffies sont décédés.

La jeune femme, elle, est poursuivie par le parquet de Bergerac pour mauvais traitements à animaux. Elle sera jugée devant le tribunal de police de Sarlat. Elle encourt jusqu'à 750 euros d'amende.

A LIRE AUSSI
>> Une quarantaine de cadavres d'animaux découverts chez une bénévole d'association animale

>> Foie gras : des images chocs montrent des animaux broyés vivants