Dans un contexte politique explosif, il aura la difficile mission de mener la transition démocratique. l'économiste Hazem el-Beblawi va être nommé Premier ministre, a annoncé ce mardi le président égyptien par intérim Adly Mansour. Une nomination motivée par la nécessité de trouver un consensus.

Si le chef de l'opposition, Mohammed El Baradei, était en effet au départ favori pour diriger le gouvernement provisoire, les islamistes salafistes d'Al-Nour avaient opposé leur veto. Cette fois, ils ne s'opposeront pas à la nomination de Hazem el-Beblawi, ont-ils annoncé mardi. Mohamed El Baradei devrait toutefois devenir vice-président chargé de l'international.

Vice-Premier ministre en 2011

Economiste de formation, Hazem el-Beblawi a été conseiller auprès du Fonds monétaire arabe. Il a déjà exercé des fonctions gouvernementales au cours de la période de transition qui a suivi la chute d'Hosni Moubarak. Il avait été nommé ministre des Finances et vice-Premier ministre par le Conseil supérieur des forces armées à la suite de manifestations, en juillet 2011, qui réclamaient une accélération des réformes.

Il avait annoncé sa démission en octobre de la même année à la suite des violences entre chrétiens coptes, musulmans et forces de l'ordre. Il désapprouvait notamment la répression par l'armée d'une manifestation de coptes qui avait fait 25 morts.