Cette découverte, d'une ampleur exceptionnelle, est une surprise. Le ministère égyptien des Antiquités lui-même pensait que la Vallée des rois, qui concentre à de rares exceptions près les tombes de tous les pharaons des XVIIIe, XIXe et XXe dynasties, avait dévoilé tous ses secrets. Visiblement, il se trompait.

Des momies - ou restes de momies - ont été découvertes dans une nécropole de la célèbre Vallée, près de Louxor, dans le sud de l'Egypte. Le ministère des Antiquités a annoncé la nouvelle lundi, au terme de fouilles menées conjointement avec une mission de l'université de Bâle.

De nouvelles princesses identifiées

La plupart sont vieilles de plus de 3.000 ans. Selon le communiqué, "l'immense nécropole contient des restes de momies qui pourraient être celles de membres de la famille régnante, en particulier des fils des rois Thoutmôsis III et Thoutmôsis IV". Ces derniers appartiennent à la XVIIIe dynastie des pharaons, qui a régné sur l'Egypte de 1550 à 1292 avant J-C.

Des restes de sarcophages en bois et de masques mortuaires ont également été mis au jour, ainsi que des vases canopes, ces récipients dans lesquels étaient déposés les viscères des défunts après leur embaumement. Mais plus que ce qu'elles pouvaient contenir, ces canopes sont surtout intéressantes par les noms inscrits dessus. Leur examen a en effet permis d'identifier plus de 30 personnes enterrées dans la nécropole, notamment des princesses jusque-là inconnues.