Trouver un emploi pour un jeune diplômé en situation de handicap, mission impossible ? Pas du tout, si l’on en croit les recruteurs, qui remarquent une évolution des mentalités au sein des entreprises. Cette année encore, des places seront à prendre dans les secteurs de la grande distribution, de l’industrie et de l’informatique.

La filière du numérique offre de belles perspectives aux jeunes diplômés handicapés : "Avec l’essor des nouvelles technologies et du télétravail, on assiste à l’émergence de nouveaux métiers où les profils atypiques ne sont pas du tout un frein", estime Nicolas Bissardon, directeur commercial du site Handicap.fr, qui cite en exemple des postes de community manager.

"Faire tomber les barrières"

Pour mettre toutes leurs chances de leur côté, les jeunes devront néanmoins multiplier les rencontres, et se saisir des outils disponibles. "Il est désormais possible de prendre contact sur Facebook ou Twitter avec les missions handicap des entreprises, pour leur demander des conseils. C’est une bonne manière de faire tomber les barrières et de créer un contact privilégié avec les recruteurs", résume Stéphane Rivière, directeur de l’agence de recrutement de la diversité, Talentéo.

Les jeunes peuvent aussi faire appel aux missions handicap des écoles, ainsi qu’aux Cap Emploi ou aux agences d’intérim. "Il ne faut pas négliger non plus l’importance des salons pour l’emploi, qui sont souvent l’occasion d’être mis en contact avec des recruteurs en personne, ou de manière virtuelle", rappelle Nicolas Bissardon, à Handicap.fr.