PUBLICITÉ
Mis à jour : 27-01-2016 18:21
- Créé : 27-01-2016 18:15

Violences sexuelles dans l'armée : trois ans de prison avec sursis requis contre un médecin militaire

JUSTICE - Le lieutenant-colonel Paul N., ancien médecin-chef du 41e régiment de transmission à Douai, est suspecté d’avoir commis des violences sexuelles lors de ses consultations. Ses victimes ? Toutes des femmes militaires, la plupart "sans grade et fragiles psychologiquement". Seules trois d’entre elles, sur une douzaine, vont se constituer partie civile au procès qui s’ouvre ce mercredi 27 janvier à Lille. Une affaire qui illustre le silence entourant le harcèlement sexuel dans l’armée.

Photo d'illustration, femme militaire.

Photo d'illustration, femme militaire.

LIONEL BONAVENTURE / AFP

Photo:

Avant d'écrire un commentaire, merci de lire notre charte de modération. Votre commentaire sera publié après validation par notre équipe de modération.

 
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dans l'actu sur metronews

PUBLICITÉ

les plus lus

PUBLICITÉ

Procès

blog comments powered by Disqus