L’état de santé des cinq patients hospitalisés après avoir participé à des essais cliniques d'un médicament contre la douleur et les troubles de l'anxiété s'est amélioré, a indiqué lundi le CHU de Rennes, au lendemain du décès d'une personne qui avait participé aux mêmes tests.

L'un d'entre eux va pouvoir rentrer chez lui

"Seul un patient reste en surveillance dans le service de neurologie du CHU", tandis que trois autres "sont en mesure d’être suivis dans les services de neurologie d’établissements hospitaliers proches de leur domicile", a déclaré à la presse le Pr Gilles Brassier, président de la commission médicale d'établissement du CHU de Rennes. Le cinquième patient, "ne souffrant d'aucun trouble, va pouvoir regagner son domicile", a-t-il ajouté.

A LIRE AUSSI
>> "Aucune raison de suspendre les essais", assure Marisol Touraine
>> Des animaux au dosage, les essais thérapeutiques, étape par étape