Pour avoir enfreint la loi religieuse, ils ont été exécutés. Lundi 12 janvier, l'Etat islamique (EI) autoproclamé a assassiné treize jeunes irakiens. La mise à mort de ces adolescents a été décidée après que des membres de l'EI ont découvert qu'ils avaient regardé le match Irak-Jordanie organisé dans le cadre de la Coupe d'Asie des nations.

Crime lu à voix haute

Pour pouvoir assister à la retransmission de la rencontre, les jeunes s'étaient cachés dans un endroit de la ville irakienne de Mossoul, contrôlée par l'Etat islamique. Malgré leurs efforts de discrétion, ils ont été trouvés puis encerclés par un groupe d'individus armés de mitraillettes.

Leur "crime" leur a été lu à voix haute quelques minutes avant leur exécution. Les cadavres ont été ensuite laissés à même le sol, à la vue de tous. Les parents, traumatisés, n'ont rien pu faire de peur d'être eux aussi tués.

Raqqa is Being Slaughtered Silently (Raqqa est victime d'un massacre dans le silence) a été le premier à rapporter ces faits horribles très vite relayés par la presse internationale. Ces assassinats sont intervenus trois jours avant l'exécution de deux hommes, jetés d'un édifice à Mossoul au motif qu'ils étaient gays.