190 millions de dollars. C'est la somme colossale que va verser l'une des plus prestigieuses universités de médecine des Etats-Unis aux milliers de victimes d'un gynécologue pervers. Le docteur Nikita Levy avait été congédié en 2013 par la direction de l'hôpital universitaire Johns Hopkins, suite à la plainte d'une infirmière le soupçonnant d'un comportement inapproprié envers ses patientes.

Caméra cachée dans un stylo

Il s'était suicidé quinze jours plus tard après la révélation du scandale. Les enquêteurs avaient retrouvé dans son ordinateur "une quantité énorme de preuves". Des images de corps de patientes, filmées ou photographiées à leur insu. Le médecin avait caché un mini-appareil photo dans un stylo qu’il portait vraisemblablement autour du cou. Selon l'agence AP, les policiers locaux n'avaient néanmoins trouvé aucune preuve permettant de penser qu’il ait pu partager les images sur Internet.

Un recours collectif au nom de 8500 patientes avait été intenté contre l'université de médecine. En apprenant ce que le docteur Levy avait fait, nos clientes "se sont senties trahies", ont plaidé leurs avocats. La proposition de 190 millions de dollars négociée entre les parties a été acceptée par le tribunal de Baltimore.