Des bébés pourront-ils bientôt voir le jour grâce à du sperme conçu en laboratoire? S'il y a encore du chemin à parcourir pour l'homme, des scientifiques de la faculté de médecine de Nankin (Chine) sont parvenus à donner naissance à des souriceaux grâce à ce procédé. Ils ont réussi à recréer la cellule reproductrice de l'homme, le spermatozoïde.

Leur but n'est pas de remplacer l'homme mais bien de l'aider. Cette recherche, publiée dans la revue scientifique américaine Cell Sterm Cell ce jeudi, est une avancée pour traiter l'infertilité masculine. On estime qu'elle touche 15% des couples, un tiers serait imputable à l'homme. Une nouvelle piste donc pour élaborer un traitement.

A LIRE AUSSI >> Trois conseils pour booster la fertilité masculine

Méthodologie : des rongeurs à l'essai
Les scientifiques chinois ont manipulé des cellules souches embryonnaires de rats, de manière à ce qu'elles deviennent des cellules reproductrices. L'équivalent du sperme. Dans un second temps, ils les ont injectées dans un ovocyte, la cellule reproductrice féminine susceptible d'évoluer en ovule. Celui-ci a ensuite été implanté dans des rates qui ont donné naissance à des souriceaux viables et sans malformations.

Ce que l’étude a montré : le sperme de laboratoire peut donner la vie
L'une des causes de l'infertilité masculine est due à l'incapacité de créer des cellules germinales, susceptibles de former des spermatozoïdes, dans les testicules. Les chercheurs ont ainsi établi "une approche solide, étape par étape, qui reproduit la formation de cellules de sperme viables in vitro. Cette méthode se conforme totalement aux normes internationales de référence en la matière, récemment proposées par un groupe de biologistes experts de la reproduction", explique Jiahao Sha, co-auteur de l'étude.

Ce qu’il faut en conclure : répondre à la question éthique avant de tester sur l'homme
De précédentes études étaient déjà parvenu à recréer des cellules germinales à partir de cellules souches mais n'en avaient pas prouvé la viabilité. C'est la première fois qu'il est démontré que des cellules manipulées en laboratoire peuvent aboutir à la création d'un sperme "fonctionnel". La prochaine étape pour les chercheurs est de tester leur méthode sur des primates, avant l'homme. Et ce n'est pas pour tout de suite car, comme le soulignent les chercheurs, il faut d'abord éliminer tous les risques et prendre en compte les questions éthiques soulevées par l'utilisation de cellules souches embryonnaires.

EN SAVOIR +
>>
Des spermatozoïdes robots pour lutter contre l'infertilité
>>
L'étude santé du jour : messieurs, pour faire des enfants, mangez des tomates !
>>
L'étude santé du jour : l'excès de cannabis doublerait le risque d'infertilité