Le record français du jour réside dans le sud de la France. Le bulletin gagnant de la somme de 169.837.010 euros lors du tirage d'Euro Millions mardi soir a été validé dans les Alpes-Maritimes, a annoncé mercredi la Française des Jeux (FDJ).

"Compte tenu des informations vraies et fausses qui circulent sur le nom du département, la FDJ a décidé de révéler le nom du département afin de couper court aux rumeurs mais ne donnera pas davantage de précisions", a précisé l'opérateur de jeux.

"Mesure de sécurité"

Plus tôt dans la matinée, l'opérateur de jeux n'avait pas souhaité préciser le département où avait été validé le bulletin gagnant, "par mesure de sécurité". La même politique avait été suivie il y a un an pour le gagnant du Calvados et la localisation du point de vente dans le département normand n'avait même pas été révélée à la demande du gagnant.

Depuis l'escroquerie de la rue des Entrepreneurs à Paris (XVe), en mai 2007, quand un détaillant indélicat avait subtilisé deux tickets d'Euro Millions gagnant chacun 35.565.110 euros, la FDJ ne précise plus les coordonnées du point de vente où les tickets gagnants ont été validés. Cette précision est éventuellement apportée après que le gagnant a reçu son chèque.

60 jours pour toucher le chèque

Un chèque que l'heureux gagnant du jour devra aller toucher au siège de la FDJ à Boulogne-Billancourt d'ici 60 jours. Il devra contacter le service des grands gagnants de la FDJ qui vérifiera tout d'abord que l'auteur de l'appel est bien en possession du billet gagnant.

Chaque bulletin d'Euro Millions est en effet enregistré, en quelques dixièmes de seconde, sur trois fichiers informatiques différents et fait l'objet d'un "scellement informatique" avant d'être imprimé chez le détaillant. Chaque bulletin possède ainsi une empreinte informatique unique - comme un ADN - qui évite toute erreur ou tricherie.

Depuis le 4 juillet 2011, la FDJ a même renforcé ses infrastructures en créant deux nouvelles salles informatiques en miroir, de 500 m2 chacune, enterrées, sécurisées et autonomes, pour traiter les données 24 heures sur 24, 7 jours sur sept sans interruption et en toute sécurité.