Coup de froid entre la France et le Maroc. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'est excusé auprès de son homologue marocain, Salaheddine Mezouar, qui a été soumis ce mercredi à un contrôle policier à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulles, malgré la présentation de son passeport diplomatique.

"Laurent Fabius a appelé son homologue marocain afin de lui transmettre les excuses des autorités françaises pour le désagrément qui lui a été occasionné", a indiqué ce vendredi le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal. Il a également ajouté que le ministre "a immédiatement demandé aux services compétents du ministère de l'Intérieur et d'Aéroports de Paris que tout soit mis en œuvre pour faire respecter strictement dans les aéroports français les règles et usages diplomatiques s'appliquant aux ministres des Affaires étrangères comme aux chefs d'Etat et de gouvernement".

"Une nouvelle humiliation"

De son côté, le quotidien en arabe As-Sabah parle de "nouvelle humiliation", avant de préciser que, lors de cette fouille, Salaheddine Mezouar a dû enlever "sa veste, ses chaussures, chaussettes et sa ceinture". Cet épisode intervient alors que le climat est déjà tendu entre le Maroc et la France. Les deux pays sont en froid depuis un mois à la suite de plaintes en France pour tortures à l'encontre du patron des services secrets marocains Abdellatif Hammouchi.

En conséquence, les autorités marocaines ont suspendu leur coopération judiciaire avec la France. Ces dernières sont même allées plus loin en engageant des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces plaintes pour tortures.