Ils sont 2216 Français à être détenus hors de nos frontières*. Dont 1467 en Europe et Asie centrale, 293 en Afrique du Nord, 116 en Asie-Océanie, 112 en Amérique latine, 102 en Afrique subsaharienne, 99 en Amérique du nord et 27 au Proche et Moyen-Orient. Près de 39% de ces ressortissants sont emprisonnés pour des affaires liées aux stupéfiants, 35,6% pour des infractions de droit commun et 3,4% pour des délits sexuels. Le motif de détention des autres dossiers n'est pas connu. Voilà pour les chiffres. Quant aux histoires, certaines - comme celle de Florence Cassez - sont plus médiatisées que d'autres.

On pense notamment à Michaël Blanc dont le nom est régulièrement cité dans les émissions de Thierry Ardisson. En 1999, ce cuisinier de formation est interpellé à l'aéroport de Denpasar (Indonésie) avec trois kilos de haschich cachés dans des bouteilles de plongée. Lui clame depuis son innocence, affirmant que les bouteilles lui ont été confiées par un ami. Condamné à perpétuité, il voit sa peine commuée en vingt ans de réclusion pour "bonne conduite" en 2009. Sa mère, Hélène Le Touzey, tente d'obtenir son transfèrement en France.

C'est aussi en Indonésie que le Français Serge Atlaoui a été condamné à mort pour avoir travaillé dans un laboratoire clandestin d'ecstasy près de Jakarta. Cet artisan-soudeur de 42 ans assure qu'il pensait travailler pour une fabrique d'acrylique dans laquelle il ne faisait qu'installer des machines industrielles. Autre affaire plus récente, celle d'Aurore Gros-Coissy, arrêtée le 19 août 2011 à l'aéroport de Plaisance (Ile Maurice). Dans ses bagages, 1680 comprimés de Subutex, un substitut de l'héroïne. La jeune femme de 25 ans accuse son ex-compagnon de les y avoir dissimulés. Sa demande de liberté conditionnelle a été rejetée et les charges qui pèsent sur elle n'ont toujours pas été prononcées. Elle n'est pas la seule Française embourbée dans ce genre d'affaires à Maurice. Six ressortissants, soupçonnés d'être des "mules", y sont actuellement incarcérés.

*Chiffres (au 2 décembre 2012) communiqués par le ministère des Affaires étrangères interrogé par Metro.