Cinq hommes embarqués à bord de la même voiture sont morts samedi 13 juillet dans une collision frontale avec un camion qui circulait en sens inverse sur l'autoroute A660, entre Bordeaux et Arcachon.

Un pneu crevé ?

L'accident s'est produit samedi vers cinq heures du matin sur cet axe girondin très fréquenté, a fortiori en cette période de départs en vacances. En l'occurrence, ce n'était pas le cas des cinq victimes, quatre Roumains et un Algérien habitant Bilbao, en Espagne. Ils étaient dans la région en quête d'un emploi saisonnier a précisé le sous-préfet d'Arcachon, Jean-Pierre Hamon, qui s'est rendu sur les lieux du drame.

Pour une raison que l'enquête de gendarmerie devra déterminer, le conducteur du poids lourd qui transportait une pelleteuse sur une plate-forme a perdu le contrôle de son véhicule. L'hypothèse privilégiée est celle d'une crevaison ou d'un éclatement de pneu. Quoi qu'il en soit, le véhicule a "brièvement zigzagué", rapporte France Bleu Gironde, puis, défonçant les glissières de sécurité, il a traversé le terre-plein central. Il est à noter que la chaussée ne présente aucune trace de freinage, selon la radio régionale.

Le routier dans un état grave, des blessés légers et des proches traumatisés

Le conducteur de l'Opel Vectra qui arrivait en face n'a rien pu faire pour éviter l'obstacle. Les cinq occupants de la voiture dont il ne reste qu'un amas de ferraille sont certainement morts sur le coup, a estimé le sous-préfet, car le choc de plein fouet "semble avoir été d'une extrême violence". En tout cas, lorsqu'ils sont arrivés sur place, un quart d'heure après que l'alerte a été donnée, les secours n'ont pu que constater les décès des cinq hommes âgées de 19 à 46 ans.

Ils ont en revanche pu porter assistance à deux ou trois personnes légèrement blessées dans un carambolage secondaire. "Il y a eu un suraccident, impliquant trois autres véhicules. Il y a également eu deux blessés légers, en plus du conducteur du poids lourd qui a fait un malaise cardiaque" a expliqué le sous-préfet de Libourne Patrick Martinez. Le chauffeur, un Français de 33 ans, a été transporté par hélicoptère au CHU de Bordeaux dans un état grave. Les autres blessés ont été pris en charge au pôle santé d'Arcachon.

En tout, 45 sapeurs-pompiers et 9 véhicules ont été mobilisés. Par ailleurs une cellule médico-psychologique a été mise en place dans une salle municipale du Teich pour accueillir la dizaine de proches des victimes qui suivaient dans d'autres véhicules. Un représentant de l'ambassade de Roumanie à Paris devait les prendre en charge en début d'après-midi.

L'état du trafic

Pour ce qui est de la circulation, en ce week-end classé rouge par Bison Futé, le trafic a bien sûr été interrompu sur ce segment d'autoroute et une déviation mise en place. En fin de matinée, le Centre régional d'information et de coordination routière faisait état de 6 km de bouchons entre Arcachon et Bordeaux, et d'un trafic fluide en sens inverse, bien que la circulation soit réduite à une voie. Les choses pourraient se gâter dans l'après-midi avec le flux des vacanciers, cependant la préfecture table sur un retour à la normale vers 19h avec la réouverture de toutes les voies.