En cette première journée de grands départs en vacances estivales, classée orange par Bison Futé et même rouge en Ile de France, les premiers ralentissements ont été observés dès sept heures du matin aux sorties de la capitale sur plusieurs grands axes en direction du sud. Ce fut notamment le cas sur l'A6B à partir de la Porte d'Italie, sur l'A6 à hauteur de Rungis et sur l'A10, au niveau de Palaiseau. Ailleurs dans le pays, la circulation ne présentait pas de difficulté particulière et l'organisme de prévisions routières indiquait "un trafic fluide sur l'ensemble des axes".

Traditionnel bouchon au tunnel de Fourvière

Au fil de la journée, les choses devraient bien sûr évoluer et les difficultés se déplacer vers le sud du pays. En milieu de matinée, elles demeuraient cependant relativement limitées autour de Paris avec 26 km de bouchons cumulés sur les trois axes précités et sur les rocades et 28 km en province, notamment sur l'autoroute A6, à Lyon au niveau du tunnel de Fourvière et sur l'A7 dans la vallée du Rhône avec un temps de parcours de 2h30 au lieu de 1h40 entre Ternay et Orange. Les principaux raltenissements se situaient au niveau de Ternay/Vienne Nord, de Valence et de Montélimar. Dans l'ouest, Bison Futé signalait aussi un bouchon de 3 km sur l'A10, au nord de Bordeaux et de 6 km sur l'A63, au sud-ouest de la ville.

En sens inverse, le Centre National d’Information Routière n'anticipait aucun problème notable et dans l'absolu, à "quelques ralentissements" près au départ de Paris et dans le quart sud-est, le trafic devrait revenir à la normale ce dimanche 7 juillet, classé vert sur l'ensemble du territoire.

Attention à la chaleur

Quelles que soient les conditions de circulation, vu les fortes chaleurs attendues ce week-end partout dans l'Hexagone, Bison Futé recommande d'éviter de circuler aux heures les plus chaudes de la journée, de boire régulièrement et de faire boire les animaux de compagnie du voyage, de multiplier les pauses, sans oublier de vérifier la pression des pneus ainsi que le niveau d'huile, et de porter des lunettes de soleil au volant. Enfin, aux motards que la chaleur n'épargne pas, l'organisme rappelle que le port d'un casque homologué et de "vêtements épais et solides (habits en cuir, casques, bottes)" n'en est pas moins indispensable.