Depuis la diffusion samedi d'une vidéo sur Youtube montrant une violente altercation entre une famille de Calais et des manifestants pro-migrants, les réactions s'enchaînent. Celles-ci ont été crescendo quand plusieurs médias, dont Buzzfeed, ont révélé qu"un membre de cette famille, à savoir le fils Gaël, serait lié de très près à des milieux d'extrême droite.

Alors que la vidéo, dans laquelle Gaël R. sort un fusil et son père David s'énerve et fait un bras d"honneur, a été vue plus d'un million de fois, les procès-verbaux et les images remis au procureur de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) vont être examinés pendant plusieurs jours. Ces pièces permettront de déterminer si des poursuites vont, ou non, être engagées.

Pas de permis de détention d'armes

"Nous avons déterminé que monsieur R.* avait en sa possession une vraie arme, en l'occurrence une arme de chasse et qu'il nous avait menti puisqu'il nous avait dit qu'il s'agissait d'une fausse, indique Jean-Pierre Valensi, procureur de la République de Boulogne-mer joint mercredi matin par metronews. "Si l'arme était vraie, elle n'était a priori pas chargée. Aucune munition n'a été retrouvée au domicile. Pour autant, il n'avait pas de permis et n'avait donc pas le droit de posséder cette arme. Arme qui, bien sûr, a été confisquée depuis", poursuit le magistrat.

Le parquet précise qu'il faut maintenant examiner la vidéo "pour savoir qui a provoqué qui". "Les poursuites qui pourraient être engagées sont fonction de la manière dont les faits se sont déroulés. Il faut que l'on réfléchisse à la question dans la mesure où l'on voit sur les images que la famille R* a été provoquée", ajoute le procureur.

La réponse de ces Calaisiens face aux migrants était-elle disproportionnée ? "C'est la question que l'on va se poser. Il faut que l'on examine la procédure. Le parquet ne peut pas juger là, au vu des comptes rendus oraux. Il faut que l'on ait la procédure pour déterminer ce que l'on va faire au vu des procès-verbaux qui auront été faits par la police", précise Jean-Pierre Valensi.

"Agression indiscutable"

Quelles qualifications pourraient être retenues à l'encontre de Gaël R. ? "Cela peut être des violences avec arme. Nous n'en sommes pas là. Pour l'instant, il faut que nous nous fassions communiquer la procédure pour voir et examiner exactement, l'agression dont a fait l'objet la famille R*, agression qui est indiscutable, et la manière dont ils ont répondu. Y a-t-il eu ou non proportionnalité. Nous ne pourrons le voir qu'à partir des procès-verbaux et les images vidéos."

La proportionnalité pourrait annuler les poursuites contre monsieur R. fils, selon le parquet. De son côté, la famille calaisienne a elle aussi porté plainte pour agression. "Là aussi, nous allons examiner l'intégralité de la procédure", nous précise Jean-Pierre Valensi. Il va maintenant falloir attendre une dizaine de jour pour savoir si des poursuites seront engagées ou non. 

EN SAVOIR +
>> Il sort son fusil face aux migrants et leurs soutiens, l'extrême droite part à son secours

>> En images - Week-end sous tension à Calais
 

*metronews n'a pas souhaité diffuser le nom