Une matinée à Paris et 545 personnes souriantes. C'est le bilan d'une expérience sociale filmée, opérée dans le métro parisien. L'objectif annoncé : "Montrer comme il est facile de faire passer un bon moment aux gens." Et ce, même dans les sous-terrain de la capitale, où la lumière artificielle ternit les visages et l'ébullition étouffe les discussions.

L'initiative revient à Tracktl, une application de playlist collaborative, et Jérémy Angelier, habitué aux coups de pied dans la fourmilière, qui se qualifie lui-même d'"agitateur de bonne humeur". Pendant deux heures, ce dernier encourage les voyageurs à se lever et danser. À la surprise générale, la piste de danse improvisée accueille de nombreux volontaires de tous âges, tapant du pied et poussant la chansonnette sur un air de Boney M.

L'animateur s'était déjà penché sur la vie dans le métro, à Londres, via un documentaire : "Je suis descendu pendant 24 heures dans le métro, pour parler avec les gens, casser les codes sociaux. Comprendre pourquoi on ne parle pas à la personne assise en face de nous", explique-t-il pour metronews. Outre l'investigation sous-terre, les "moments de vies simples" et "faire rire les gens" sont les moteurs de ses projets. Une bouffe et des blagues entre deux strapontins à venir ?