Choquer pour faire lever le pied. C’est sur ce credo qu’a misé la mairie de Bretenière, en Bourgogne, pour inciter les automobilistes à ralentir lorsqu’ils circulent dans la rue principale. Comment ? En installant, à la fin de l’année dernière, un panneau au contenu explicite : "Il reste encore des enfants à écraser. Vous pouvez accélérer."

A LIRE AUSSI >> Alcoolémie, kit mains libres : les nouvelles mesures du ministère de l'Intérieur en matière de sécurité routière

Une communication très second degré, assumée par le maire du village Hervé Bruyère. Au Bien public, qui rapporte l’information ce jeudi, il explique que "cette rue principale est entièrement droite, donc pour faire ralentir les véhicules, rien n’y fait. Que ce soit la pose de ralentisseurs, l’aménagement d’un mini rond-point, l’instauration de la priorité à droite ou la limitation de vitesse à 30 km/h". Il souligne que l’ancien panneau, le très classique "attention à nos enfants" installé à proximité des écoles n’avait aucun effet.

Un panneau très en vue 

Si l’édile ne peut pas certifier que le nouveau panneau a un réel impact sur la vitesse des voitures qui traversent ce petit village de moins de mille âmes, il est ravi que celui-ci soit vu et qu’il fasse parler, "contrairement au précédent". Quitte à choquer ses administrés, nombreux à se plaindre dans les colonnes du quotidien local.

L’an dernier, dans le nord de la France, un couple excédé par les nombreux accidents devant leur domicile avait installé un panneau plus artisanal, mais au contenu similaire devant chez eux. L'objectif était le même : faire ralentir les automobilistes.