La mesure est extrême mais elle assure la transparence. Afin de lutter contre la triche, l'armée indienne a ordonné aux candidats à un recrutement dans l'Etat du Bihar (est) de se mettre en sous-vêtements avant de répondre à un test écrit.

L'information est révélée par le quotidien The Indian Express, qui publie dans son édition de mardi, la photographie de dizaines d'hommes en slip, assis en tailleur sur un terrain devant un surveillant en uniforme et tenant sur leur cuisse leur copie. Selon une source militaire citée par le journal, cette décision radicale a été prise pour "gagner du temps dans la fouille de tant de gens", plus de mille candidats s'étant présentés au concours.

Une requête déposée

L’initiative inhabituelle vise à répondre aux nombreux scandales de triche qui ont émaillé les concours officiels ces dernières années en Inde, notamment dans l'Etat du Bihar. La photo de la façade d'un centre d'examens dans cette région, sur laquelle s'étaient agrippés des proches de candidats pour leur souffler les réponses dans leur salle, avait notamment eu l'an dernier un grand retentissement dans le pays.

Mais la décision de déshabiller les candidats n'est pas du goût de tout le monde. La Haute Cour de Patna, capitale du Bihar, a ainsi demandé au ministère de la Défense de s'expliquer sur cette mesure après le dépôt, par un avocat, d'une requête visant l'armée.

A LIRE AUSSI >> Inde : un train percute un adolescent qui se prenait en selfie