Le pacte de la dernière heure. Il aura fallu attendre 40 jours de négociations pour que Benjamin Netanyahou parvienne à conclure un accord de gouvernement. Le Likoud, le parti laïque Yesh Atid de l'ancien journaliste Yaïr Lapid et le parti nationaliste religieux proche des colons Foyer juif feront partie d'une même coalition. Foyer juif et Yesh Atid ayant renoncé au titre symbolique de "vice premier ministre", l'accord vient d'être signé ce vendredi.

"La coalition de ses cauchemars"

Au terme de ce pacte gouvernemental, les ministères clés des Finances et de l'Education ont été attribués au parti de Yaïr Lapid. Avec 19 élus sur 120, aux dernières élections législatives du 22 janvier, le Foyer juif décroche le portefeuille du Commerce et de l'Industrie et celui du Logement qui supervise notamment la construction des nouvelles colonies juives. Sorti véritablement affaibli autant de l'élection qu'après ces longues négociations, Netanyahou et son parti obtiennent le ministère de l'Intérieur, celui des Affaires étrangères et quelques dix autres portefeuilles. Le nouveau cabinet devrait prêter serment devant le parlement lundi, 48 heures seulement avant l'arrivée du président américain Barack Obama sur le sol israélien.

Le Premier ministre n'avait plus le droit à l'erreur. Le président Shimon Peres lui avait lancé un ultimatum. Présenter un nouveau gouvernement avant le 16 mars, ou laisser sa place à un autre candidat chargé de constituer une majorité. Devant les députés de son parti, jeudi, Netanyahou a démenti un éventuel recul politique et a souligné avoir réussi à conserver les postes les plus importants. Pour l'ensemble de la presse israélienne cependant, le grand gagnant est Yaïr Lapid, qui a obtenu de nombreuses concessions du Premier ministre. La tâche sera sûrement difficile pour Néthanyaou qui composera avec "la coalition de ses cauchemars" selon le titre du quotidien israélien Haaretz.