La pratique du football n'est pas dénuée de risques, en attestent les événements survenus dimanche en Jordanie. A l'occasion d'un match disputé à Amman, un joueur de 19 ans a trouvé la mort, asphyxié après avoir avalé sa langue, a annoncé son club de Faisaly.

Une malédiction ?

La victime, Qoussai Emad el-Khawalda, s'est effondrée sur la pelouse pour des raisons indéterminées au cours de la première période. Ses coéquipiers ont tenté en vain de le réanimer en attendant l'ambulance, a raconté Ihab al-Khalili, un responsable du club jordanien. "Notre club regrette ce décès et adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches, ainsi qu'à la famille du football jordanien", a déclaré de son côté Ahmed al-Adwan, un membre de la direction de Faisaly, tout en s'interrogeant sur la lenteur des secours.

Et si Faisaly était frappé par une forme de malédiction ? Il y a deux ans, ce club avait perdu son gardien de but Zibn al-Khawalda dans un accident de la route. Plus fou encore : les deux joueurs décédés appartenaient à la même famille et venaient du même village, dans le nord de la Jordanie.