La rigueur, ce n'est pas pour tout le monde. Alors que les membres du gouvernement défendent un budget 2015 tourné vers les économies budgétaires, l'heure n'est pas encore à l'austérité dans les cabinets ministériels. Selon le député apparenté PS René Dosière, qui s'est fait une spécialité de la traque des dérapages des finances publiques, les salaires versés par les ministres à leurs conseillers se seraient envolés cette année.

Certains conseillers sont mieux payés que leur ministre

Entre 2013 et 2014, leur rémunération aurait ainsi augmenté de 7,1 %, pour s'établir à 8201 euros brut. A cela s'ajoute une prime (pudiquement baptisée "indemnité"), d'un montant de 2235 euros, en hausse elle de 4,3 %. Une somme conséquente quand, selon le ministère du Travail, le salaire moyen net en France atteint tout juste 2128 euros. "Ces hausses sont choquantes, alors que le gouvernement impose aux Français des efforts de rigueur", s'emporte René Dosière sur son blog.

Mais le plus étonnant, pour le député, est que, dans 19 des 31 ministères, la rémunération moyenne des conseillers est supérieure à celle du ministre, fixée à 9940 euros bruts. Le gouvernement n'est en effet pas soumis à la règle qui prévaut à Matignon et à l'Elysée, selon laquelle un membre de cabinet ne peut pas gagner plus que son ministre de tutelle. "Si la règle s'appliquait, on réaliserait une économie de 3,8 millions d'euros, correspondant à 11 % des sommes versées", estime René Dosière.