Otites, oreillons....avant l'âge d'un an, les nourrissons sont exposés à nombre d'infections au niveau de leurs oreilles. En effet, leur système immunitaire n'est pas encore totalement opérationnel. Pour prévenir ces maladies, qui peuvent se déclencher à répétition, une nouvelle étude montre que l'allaitement serait le meilleur des remèdes. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique Pediatrics.

Cette étude tombe à point nommé. Le 1er avril 2016 se tiendra la 10ème Journée Internationale de l'Allaitement. Un événement organisé par La Leche League France. Le but est de sensibiliser à l’utilisation du lait maternel autour de la conférence "Allaitements: entre urgences et science, au cœur de nos pratiques, nos connaissances, nos choix" organisée à la Cité des Sciences et de l'Industrie de Paris.

Méthodologie : 367 bébés
Les chercheurs de l'université du Texas Medical Branch (Etats-Unis) ont suivi près de 367 bébés d'octobre 2008 à mars 2014. Ils ont recueilli plusieurs informations sur ces nourrissons de moins d'un an : les antécédents familiaux, l'exposition à la fumée de cigarette ou encore la part de l'allaitement dans l'alimentation. Les scientifiques ont ensuite prélevé des échantillons de mucus du nez et dans la gorge pour en analyser les bactéries. De plus, les parents devaient prévenir les professionnels lorsque leurs bébés présentaient des signes d'une infection de l'oreille ou des voies respiratoires.

A LIRE AUSSI >> L'allaitement maternel progresse en France

Ce que l’étude a montré : une baisse des infections chez les bébés
Première constatation : le taux d'infection de l'oreille a considérablement diminué depuis les années 1980-1990, date des dernières recherches en la matière. Ainsi, à l'âge de trois mois le risque d'infection est passé de 18% à 6% ; à six mois, il est de 23% contre 39% auparavant. Il est passé de 62% à 46% à l’âge d’un an. Seconde constatation : "Nous avons clairement montré qu’une hausse de l’allaitement maternel, davantage de vaccinations et la baisse de l’exposition des nouveau-nés au tabac pourraient encore limiter les risques", explique le Pr Tasnee Chonmaitree, l’auteure principale.

Ce qu’il faut en conclure : prolonger l’allaitement
"L'allaitement prolongé permet de réduire significativement les cas de rhumes et autres infections de l'oreille ", souligne le Pr Tasnee Chonmaitree.

⇒ Pour rappel : L'Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise un allaitement "exclusif" jusqu'à l'âge de 6 mois, puis un allaitement partiel jusqu'à 2 ans.

EN SAVOIR + >> Nourrir bébé au lait maternel pour sauver 800.000 vies

Le lait maternel, qui couvre tous les apports nutritionnels dont bébé a besoin, lui permettrait d'éviter les antibiotiques, dans le meilleur des cas, et la chirurgie dans le pire. De quoi le laisser dormir sur ses deux oreilles.

A LIRE AUSSI
>> 
Allaitement et travail font-ils bon ménage ?
>> 
Elles défient Facebook en postant des "brelfies" pour défendre l'allaitement en public
>> 
Est-il dangereux de se faire tatouer quand on allaite son bébé ?