Et si le fait de surveiller notre ligne commençait bien en amont du contrôle de notre assiette ? En effet, si les graisses et les sucres favorisent les kilos en trop, il semblerait que d'autres facteurs entrent en jeu dans le processus de prise de poids.

Ainsi, une récente étude allemande de la  Hemholtz Centre for Environmental Research a pointé du doigt le rôle des emballages alimentaires. D'après leurs recherches, les phtalates présents dans certains contenants favoriseraient la prise de poids. Ce perturbateur endocrinien aurait, en plus de tous les effets délétères connus de cette famille de composants, une tendance à bloquer l'amaigrissement. Explications.

► Méthodologie : des tests sur des souris.
Pour comprendre les effets des phtalates sur l'organisme, les chercheurs allemands ont travaillé sur des souris comme cobayes. Ils ont créé deux groupes alimentés de la même façon. La première entité a été exposée aux phtalates, l'autre non.

EN SAVOIR + >> Perturbateurs endocriniens : 3 conseils pour limiter sa consommation

► Ce que l'étude a montré : une différence de poids conséquente.
Les souris exposées au perturbateur endocrinien ont vu leur poids osciller à la hausse de manière significative contrairement aux souris du groupe qui ne s'est pas vu administrer de phtalates. Le premier enseignement que les scientifiques ont tiré est que les phtalates influent sur notre poids. L'hypothèse qu'ils ont retenu pour expliquer ce phénomène est que cette substance augmenterait le taux d'acides gras présents dans le sang.

► Ce qu'il faut en conclure : évitez les perturbateurs endocriniens à tout prix
Les perturbateurs endocriniens sont de toute façon mauvais pour la santé. Baisse de la fertilité, apparition de cancer… on les soupçonne d'être responsables de nombreux maux. Il convient de les éviter dans nos emballages alimentaires, et pas uniquement, pour préserver notre ligne. Ainsi fuyez les contenants en plastique et préférez les récipients en verre pour stocker vos aliments. Enfin, et on ne le répétera jamais assez, les plats industriels qui, en plus de contenir trop de sucres et de graisse, sont souvent conditionnés sous forme de barquette en plastique sont à consommer de façon exceptionnelle car sur le plan de la diététique, ils ont out faux ! 

À LIRE AUSSI
>> Gare aux perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques
>> Limitez les pesticides sur vos fruits et légumes
>> Alimentation bio, les pesticides disparaissent de l'organisme dès deux semaines