En matière de cancer du poumon le premier responsable est presque toujours le tabac. Toutefois on observe aussi des cas où des non-fumeurs développent la maladie et là, les facteurs qui ont pu participer à cette situation sont très mal connus.

Voilà qu'une étude américaine propose une piste de réflexion intéressante en pointant du doigt les aliments à index glycémique très élevé. Autrement dit les aliments qui participent à une augmentation rapide du sucre présent dans notre sang après leur absorption. Sucreries, pains blancs, viennoiseries etc. les chercheurs du centre de recherche universitaire sur le cancer du Texas pensent tenir une  explication comme ils l'expliquent dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention.

► Méthodologie : nouveaux cas, nouveaux examens
Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs du centre de recherche américain ont sélectionné 1905 patients à qui on venait de diagnostiquer un cancer du poumon. En étudiant leur alimentation, les chercheurs se sont rendu compte qu'une forte consommation d'aliments à index glycémique élevé favorisait l'apparition de la maladie, en particulier chez les patients qui n'avaient jamais fumé.

EN SAVOIR + >> Un nouveau test sanguin capable de dépister 5 cancers

► Ce que l'étude a démontré : une hormone incriminée
En réalité, ce que les chercheurs ont observé c'est que les aliments à index glycémique favorisent, sans surprise, une glycémie sanguine plus haute ainsi qu'une surproduction d'insuline. Et ce sont ces deux phénomènes qui eux-mêmes en entraînent un autre : la libération d'une hormone dénommée IGFs qui est, elle, soupçonnée de favoriser l'apparition de tumeurs cancéreuses au poumon.

► Ce qu'il faut en conclure : l'index glycémique, une valeur à surveiller
Que cette piste s'avère vérifiée ou non, une chose reste néanmoins certaine : l'index glycémique d'un aliment est à prendre en compte au même titre que sa valeur énergétique. Car la façon dont un aliment fait ou non monter notre glycémie est capitale pour rester en bonne santé. En effet, un régime trop riche en sucres rapides affole le pancréas qui se met à libérer de l'insuline pour lutter contre tout ce sucre. Et à force, cela expose le sujet à de nombreuses pathologies telles que le diabète de type 2, l'obésité et pourquoi pas, donc, le cancer du poumon.

Pour maintenir une glycémie plus ou moins constante dans votre organisme évitez donc les produits industriels et raffinés bourrés de sucre. Exit les pains de mie, les viennoiseries, les plats tout préparés riches en sucre etc. Revenez à une alimentation plus simple et donc plus saine. Préférez les céréales complètes, misez sur les protéines animales et les fruits et légumes et pensez aussi aux légumineuses (lentilles, pois chiches). Enfin, si vous êtes définitivement un bec sucré arrêtez quand même les desserts à chaque repas et remplacez-les par un fruit et éventuellement un carré de chocolat noir. Gardez votre cookie pour le week-end, par exemple, pour que cela reste exceptionnel et sorte de votre alimentation au quotidien. Ces changements ne seront pas seulement bons pour votre santé, il se peut qu'ils fassent également des miracles sur votre silhouette. À quelques mois de l'été ça peut servir, non ? 

À LIRE AUSSI
>> Le sucre serait également mauvais pour la santé mentale
>> Une hormone bientôt capable de calmer nos envies de sucré
>> Pas plus de 25 grammes de sucre par jours : 3 conseils pour y arriver