Une bonne nuit de sommeil c'est tout un programme. En effet, on sait depuis longtemps déjà que si un sujet ne dort pas dans de bonnes conditions et que ses nuits sont trop courtes cela pourra se répercuter gravement sur son état général.

Obésité, dépression, tension artérielle, le manque de sommeil peut être responsable de nombreuses pathologies, mais il semblerait désormais que passer trop longtemps sous la couette soit presque aussi nocif que d'enchaîner les insomnies. Ainsi, dans les pages de la revue PLOS Médecine, les chercheurs de l'université de Sidney en Australie avancent désormais que plus de 9 heures de sommeil par nuit serait aussi mauvais pour le corps que le tabac ou l'alcool. Metronews décrypte pour vous les ressorts de leur argumentaire.

► Méthodologie : Une étude sans précédent en Australie
Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs se sont appuyés sur une large étude australienne qui a observé les mécanismes de santé générale au fur et à mesure que les participants prenaient de l'âge. C'est pas moins de 230.000 volontaires dont les habitudes de vie ont été passées au crible afin de mieux comprendre certains mécanismes. Alcool, tabac, régime alimentaire, sédentarité, temps de sommeil, rien n'a été oublié.

EN SAVOIR + >> Travaillez debout au moins deux heures par jour pour ne pas mourir prématurément

► Ce que l'étude a démontré : trop dormir fait mourir plus jeune
Si rester assis trop longtemps lors d'une même journée est mauvais pour notre santé, on peut partir du postulat qu'il en aille de même pour ce qui concerne le sommeil. Ainsi, les chercheurs ont remarqué que les sujets qui dormaient trop et ne bougeaient pas assez présentaient des risques de développer des maladies telles que des cancers, du diabète ou des maladies cardio-vasculaires et donc une espérance de vie plus courte.

► Ceux qu'il faut en retenir : sommeil ni trop... et ni trop peu
En matière d'étude qui vise à observer les habitudes de vie des uns et des autres, la conclusion générale est souvent le même : ne pas cumuler des facteurs à risques et observer un mode de vie sain en adoptant un régime alimentaire équilibré et une activité sportive régulière est le meilleur des médicaments. Car le sommeil n'est pas nocif en lui-même mais quand on dort trop c'est souvent le symptôme de comportement à risques menés parallèlement (sédentarité, abus d'alcool ou de drogues, lien social en berne etc...). Dormir 7 à 8 heures par nuit semble être une norme idéale et pour l'atteindre vous devez avoir bien conscience que dans nos modes de vie tout est lié. Ainsi une alimentation trop riche ou des semaines sans aucune activité physique auront des répercussions sur votre sommeil, qui lui-même favorisera l'apparition de telle ou telle affection s'il est négligé.

À LIRE AUSSI
>> Rhume, obésité... 5 maladies qui vous pendent au nez si vous ne dormez pas assez

>> Un sommeil irrégulier serait très rapidement mauvais pour la santé
>> Le sommeil, une des clés de la vie sexuelle