Au lieu de ruminer sa colère, elle a pardonné au responsable de la mort de sa fille de 13 ans. La mère de Lourdes Guzman-DeJesus, une jeune fille tuée dans un accident d'arme à feu il y a deux ans, a ému la cour de justice de Miami la semaine dernière en enlaçant Jordyn Alexander Howe, 16 ans, jugé pour ce meurtre involontaire. Au dernier jour d'audience, en pleine lecture du jugement, cette femme dévastée s'est en effet levée pour embrasser, en larmes, l'adolescent. "Je suis désolé", lui a alors lancé ce dernier.

"C'est ce que ma fille aurait voulu"

Le drame s'était déroulé il y a deux ans au sud de la Floride. Jordyn, alors âgé de 15 ans, trouve dans la chambre de son beau-père une arme à feu. Tout heureux de sa trouvaille, il souhaite la montrer à ses amis. Le garçon attendra le lendemain matin, dans le bus scolaire, pour exhiber ce qui lui semble être un simple jouet sans danger. Il tire une première fois sur le sol, sans que rien ne se passe. Pensant que l'arme n'est pas chargée, il réoriente alors l'arme vers Lourdes Guzman et appuie sur la gâchette.
"C'était le chaos dans le bus", rapporte une source du Miami Herald. La victime, touchée au cou, succombera quelques heures plus tard au Miami Children's Hospital.

Pendant deux ans, la mère de Lourdes n'avait pas trouver la force de parler à l'adolescent. "C'est ce que ma fille aurait voulu", "je me sens en paix avec moi même", a-t-elle déclaré après son geste de pardon. De son côté, Jordyn a échappé à la prison mais il devra rester pendant un an dans un établissement pour mineurs. Il devra en outre participer à des conférences dans des écoles du pays à propos de la dangerosité des armes à feu.