Il y a des "boulettes" qui font basculer une vie. Celle qui nous intéresse dans cette histoire a permis d'en sauver plusieurs ce week-end. Une chatte prénommée Boulette est en effet devenue l'héroïne de La Bégude-de-Mazenc, un village de 1500 âmes situé près de Montélimar (Drôme), en donnant l'alerte après un violent départ de feu, dont les conséquences auraient pu être dramatiques.

Alexandra Marlin, la maîtresse de l'animal à poils, dormait paisiblement lorsque à 2 h 30 du matin un étrange bruit est venu troubler son sommeil. S'extirpant péniblement de ses songes, l'habitante de cette ancienne ferme transformée en appartements finit par reconnaître Boulette. "Je l’ai entendue gratter anormalement dans la soupente des combles au-dessus de ma chambre", confie-t-elle au Dauphiné libéré, qui révèle l'affaire. Lorsqu'elle ouvre la trappe menant au grenier afin de s'enquérir de l'état de sa chatte, Alexandra Marlin constate avec stupeur que l'endroit est "envahi d’une épaisse fumée".

24 heures de fugue et revoilà Boulette

Alertée à temps par Boulette, la propriétaire a pu prévenir les secours. Ces derniers, arrivés peu après sur les lieux du sinistre, ont procédé à l'évacuation de sept adultes et trois enfants vivant dans les logements voisins, avant de maîtriser l'incendie. Aucun blessé n'a été signalé et tous ont d'ores et déjà regagné leur domicile.

Alexandra Marlin, elle, devra être relogée temporairement, son logement ayant été ravagé par les flammes. Mais sa plus grosse inquiétude concernait Boulette. Après l'incendie, l'animal avait mystérieusement disparu, laissant penser qu'il avait pu périr dans l'incendie. Heureusement, tout est bien qui finit bien : après 24 heures de fugue, le minou a pointé son minois et sa maîtresse a pu remettre la main sur sa chatte.