Il y aura moins de demandes de renouvellement, et donc moins de délai d'attente dans les mairies et les préfectures. La durée de validité de la carte nationale d'identité, jusqu'ici fixée à 10 ans, va être prolongée de cinq ans. C'est l'une des annonces très concrètes que le gouvernement dévoile mercredi après-midi dans le cadre du "choc de simplification" promis par François Hollande.

Pas de limite pour les Portugais de plus de 55 ans

En réduisant les tracasseries administratives des entreprises et des particuliers, Jean-Marc Ayrault ambitionne de réduire le déficit de trois milliards d'euros d'économies. Mais le passage à quinze ans de la durée de validité ne fera faire aucune économie aux Français eux-mêmes : la carte d'identité, dont la détention n'est plus obligatoire depuis 1955, est gratuite depuis 1998. Rappelons également que même périmée, elle peut continuer à justifier de l'identité de son titulaire, à condition que l'on puisse le reconnaître sur sa photo.

La mesure, qui devrait concerner les cartes déjà émises, fait de la France l'un des pays européens où ce document est valable le plus longtemps. Les Italiens et les Néerlandais doivent ainsi renouveler le leur au bout de cinq ans. En Allemagne, en Belgique ou en Espagne, où la détention de ce document est obligatoire, la durée de validité dépend de l'âge des personnes qui en font la demande (cinq ans pour les plus jeunes, dix ans pour les autres). A noter qu'au Portugal, les cartes délivrées aux plus de 55 ans sont valables sans limite. Le gouvernement pourra s'en inspirer s'il veut poursuivre son choc de simplification.