Prise la main dans le sac. La femme de ménage d'un tabac-presse s'est rempli les poches en volant des milliers de tickets à gratter, qui lui ont rapporté la bagatelle de 100.000 euros, rapporte Le Parisien. Interpellée avec sa fille en flagrant délit de vol grâce à un ticket piégé, elle a été condamnée ce vendredi.

En dressant son bilan annuel, le gérant de cet établissement des Yvelines découvre que plusieurs centaines de tickets à gratter ont disparu, précise le quotidien. Aussitôt, le personnel, dont la femme de ménage, est auditionné mais en vain. Rien ne laisse présumer que l'un des employés est à l'origine de ce vol massif. Les enquêteurs et la Française des jeux départementale décident alors de piéger un "ticket gagnant invalidé", qui déclenche une alerte au moment d'empocher les gains.

Elle s'est achetée "mobilier, téléviseur, électroménager, tout !"

Grâce à leur stratagème, les policiers remontent la trace de la femme de ménage de 50 ans et de sa fille de 30 ans. Observées de loin en train d'encaisser les gains et filmées par la caméra de vidéosurveillance, les voleuses sont prises au piège. Plusieurs tickets à gratter sont retrouvés dans les poches de l'employée ainsi qu'à son domicile.

Devant les enquêteurs, elle reconnait avoir empoché 80.000 euros, épongé ses dettes et acheté du "mobilier, téléviseur, électroménager, tout !". La police fixe plutôt le montant à 100.000 euros. Au total, le gérant essuie une perte de 170.000 euros. Jugées jeudi à Versailles, la mère et sa fille ont écopé de 12 et six mois d'emprisonnement avec sursis, ainsi que d'une mise à l'épreuve de trois ans.