C'est la voix francophone qui a récemment menacé les adversaires du groupe Etat islamique, d'attentats de plus grande ampleur que ceux du 11 septembre et du 13 novembre. Steve Duarte, 27 ans, a été identifié par les autorités portugaises. Ce Luxembourgeois d'origine portugaise, serait le djihadiste à la chevelure blonde qui profère des menaces à l'encontre des Etats occidentaux dans la dernière vidéo de Daech. "Steve Duarte, 27 ans, est en Syrie depuis fin 2014. Les autorités portugaises ont de fortes suspicions qu'il soit le bourreau de la dernière vidéo de l'EI", mise en ligne la semaine dernière, a affirmé l'hebdomadaire Expresso.

Le djihadiste "a aussi la nationalité portugaise et rentrait fréquemment à Figueira da Foz (centre du Portugal), où il a encore de la famille". En somme, Steve Duarte figurerait parmi les rares Portugais partis faire le djihad en Syrie et serait le sixième Luxembourgeois à avoir franchi le pas selon le Luxembourger Wort. Dans un article paru en novembre 2014, ce quotidien le présentait comme "un jeune homme originaire de Meispelt", désormais surnommé "Abu Muhadjir Al Andalousi".

Steve Duarte, un djihadiste à "la tête bien libre"

Duarte serait parti en Syrie pour travailler sur la propagande de Daech, notamment via les réseaux sociaux. Cyber-activiste de la première heure de Daech, le Luxembourgeois s'était défendu d'avoir été endoctriné par le groupe terroriste sur sa page Facebook, aujourd'hui supprimée. "Les journalistes parlent de ce qu’ils ne savent pas (à propos de moi) et les commentaires des Luxembourgeois et autres parlent sans connaissance. Lavage de cerveau, faiblesse mentale, recrutement etc. Rien de tout cela n’est vrai, dire cela serait la même chose que de dire que les gens que l’Etat islamique exécute seraient innocents. On ne tue pas des innocents, ces gens sont bel et bien coupables de crime contre des innocents", avait-il publié, assurant être parti faire le djihad "la tête bien libre". Steve Duarte a affirmé que "la décision a été prise par (lui)-même, nul gourou, nul lavage de cerveau et nul endoctrinement".

A LIRE AUSSI >> Dans une vidéo, un djihadiste de Daech profère des menaces en Français