Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

Pointés du doigt pour leur caractère humiliant, les bizutages s'accompagnent fréquemment d'une surconsommation d'alcool. Dans le cas de Fanny, une étudiante française en médecine vétérinaire à l'université belge de Liège, c'est plutôt l'eau qui a posé problème.

La jeune femme originaire de Saint-Etienne en a tellement consommé lors d'une retraite organisée le week-end dernier dans les Ardennes par le "cercle vétérinaire", l'association regroupant les étudiants ayant fait leur "baptême" (bizutage), qu'elle a été victime d'un oedème cérébral. A cause de l'absorption rapide de plusieurs litres d'eau, son cerveau a gonflé. Le drame a été évité de peu, Fanny ayant été plongée dans le coma durant deux jours.

"Nous ne sommes pas à Guantanamo"

Elle "va bien", a indiqué jeudi le recteur de l'Université de Liège (Ulg), Bernard Rentier. L'homme est en colère alors que la jeune Française, qui ne boit pas d'alcool, aurait été contrainte par ses camarades à continuer à boire de l'eau après avoir manifesté le souhait d'arrêter. "Il s'agissait d'un chantage. Nous ne sommes pas à Guantanamo", s'est insurgé le dirigeant universitaire. Il entend prendre des sanctions sévères contre les responsables, qui pourraient être exclus.

Cette version a été démentie par le cercle étudiant. "L'étudiante ne voulait pas boire de bière, elle buvait donc de l'eau. Dès que les participants se sont rendus compte qu'elle n'était pas consciente, ils ont appelé une ambulance. Personne ne l'a forcée à boire", a assuré son président, Emmanuel Achard, cité par RTL Belgique. Selon le quotidien belge Le Soir, les parents de la jeune femme ont fait savoir qu'ils allaient déposer plainte contre X pour coups et blessures involontaires.