Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

Une tête en moins pour un carton rouge. Dimanche 30 juin, un jeune arbitre de 20 ans été décapité par des supporteurs après avoir poignardé l'un des joueurs du match amateur qui se déroulait ce jour-là, dans la ville de Pio XII au Brésil. Tout est parti d'un coup de pied. Le joueur Josenir dos Santos Abreu, 31 ans, aurait frappé l'arbitre, Otávio Jordão da Silva Cantanhede, contestant un carton rouge. Peu enclin à l'apaisement, ce dernier aurait alors sorti un couteau de poche et frappé le joueur à la poitrine. Celui-ci est mort sur sur le chemin de l'hôpital.

La tête, les jambes et les bras coupés avec une faucille

Scène d'une rare violence sur un terrain de football, la suite des événements l'est encore plus. Choqués et en colère après le geste de l'arbitre, les supporters sont descendus des tribunes pour se jeter sur lui. Ligoté, ils l'ont ensuite lynché puis finalement décapité, plançant sa tête en haut d'une pique.

La scène très violente a été filmée avec un portable, permettant l'arrestation, mardi, de Luís Moraes Sousa, 27 ans, l'un des suspects. Deux autres hommes ont également été identifiés et sont recherchés par la police. Le premier aurait frappé Cantanhede au visage avec une bouteille avant de le poignarder dans la nuque. Quant au second, il aurait coupé la tête, les bras et les jambes avec une faucille. En 2010 déjà, un arbitre avait poignardé à mort un joueur lors d'un match amateur à Bareira, au nord-est du pays.