Metronews a fait le tour de l'actualité internationale et vous livre le fait divers du jour...

Saut en parachute, voyage en montgolfière : elle a vécu chaque jour comme si c'était le dernier. Et tout cela aux frais de ses généreux donateurs qui la croyaient condamnée. Mary Bennett, une Américaine de 29 ans, a vécu une vie de rêve pendant six ans grâce aux dons de centaines d'anonymes, touchés par sa tragédie. Elle leur avait affirmé qu'elle n'en avait plus pour longtemps, atteinte d'un cancer des ovaires en stade 4. Pourtant, il n'en était rien. 

La jeune femme originaire de Georgie, dans le sud-est des Etats-Unis, est poursuivie pour vol, faux et usage de faux, rapporte la chaîne de télévision locale Fox 5. Infirmière de profession, elle a tout de même réussi à récolter l'équivalent de 23.000 euros en espèces, voyages et cadeaux. "Elle a abusé de la bienveillance de cette communauté", a dénonce lé shérif au Journal d'Atlanta. Et même de ses propres patients.

Hôtel de luxe et voyage à Los Angeles

Mary Bennett racontait son combat contre la maladie sur Facebook. Elle faisait régulièrement le récit de ses soucis de santé, expliquant qu'elle avait dû se raser les cheveux à cause de la chimiothérapie. Elle publiait des messages faisant la liste de toutes les choses qu'elles auraient aimé faire avant de mourir. Elle s'est même vraiment rendue dans un hôpital de Houston, accompagnée par l'un de ses donateurs touché par sa situation, et a prétendu y avoir reçu des soins médicaux.

Soirée à l'opéra, parties de pêche dans le golfe du Mexique, séjour dans un hôtel de luxe, voyage à Los Angeles: Mary Bennett ne s'est rien refusé. Lors d'un match de baseball auquel elle était invitée, les joueurs de l'équipe lui ont même signé une carte, lui adressant "toutes leurs prières". Un restaurant est allé jusqu'à organiser une soirée caritative dont les bénéfice ont été reversés à la "souffrante" Mary, qui a ainsi récolté près de 4.000 euros. "Je n'arrive pas à croire que quelqu'un ait pu mentir sur un sujet aussi grave que le cancer alors que des milliers de personnes en souffrent", a regretté l'organisateur du dîner, qui se sent trahi. Il a porté plainte.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Son mari refuse de faire l'amour, elle le bat à coups de nunchakus

ENVIE D'UNE BONNE NOUVELLE ? >> Ils lancent une blanchisserie mobile pour venir en aide aux SDF