Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

"C'est une scène digne de "Psychose" (le film d'Alfred Hitchcock, ndlr). Je n'ai jamais vu un cas aussi étrange de ma carrière", a commenté l'un des policiers cité par The New York Post. Il faut dire que l'histoire est sordide. Susie Rosenthal, décédée à l’âge de 61 ans, a été "conservée" par sa fille durant près de trois ans. Cette dernière, âgée de 28 ans, vivait dans leur appartement de Brooklyn comme si de rien n'était.

Un appartement jonché d'ordures

Chaque soir, elle se couchait au côté du cadavre de sa mère, qu'elle avait déposé sur des sacs-poubelles. Le squelette était ensuite transporté à table pour qu'elle puisse prendre les repas avec elle. Durant tout ce temps, les voisins n'ont rien senti de suspect. La jeune femme vivait pourtant recluse au milieu d'un tas d'ordures.

C'est la police appelée sur place par le concierge qui a découvert la jeune femme, prostrée sur une chaise et portant les vêtements de sa défunte mère. Alors qu'une fuite avait été détectée dans l'appartement, elle avait en effet refusé d'ouvrir aux ouvriers. Une enquête a en effet été ouverte pour établir les causes exactes de la mort de Susie Rosenthal. Quant à sa fille, elle a été hospitalisée dans une unité psychiatrique.