Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

C'est certainement le pari le plus stupide de ce début d'année. Un Indien âgé de 27 ans a avalé une pince en fer pour prouver à ses amis qu'il était "cap", rapporte le quotidien britannique The Mirror. Si l'outil faisait tout de même 30 centimètres de long, cela n'a pas empêché le jeune homme originaire d'un village du Rajasthan, dans le nord du pays, d'aller au bout de son pari. Et de finir à l'hôpital.

Bhanvrabhai Meghwal s'imaginait certainement pouvoir digérer ce long objet métallique servant à attraper des ustensiles de cuisine. Manque de chance, quelques minutes après l'avoir courageusement avalé, le jeune homme s'est évanoui. La pince en fer venait de se coincer dans son œsophage.

"Les bords métalliques avaient déchiré son œsophage"

Sa famille l'emmène alors en urgence à l'hôpital. Un des trois médecins qui l'ont soigné explique : "Le patient nous est arrivé dans un état critique. Il ne respirait plus, sa trachée et son œsophage étaient comprimées. Ses parents nous ont dit qu'il avait avalé une pince de cuisine, nous ne les avons pas crus jusqu'à ce que nous voyions effectivement l'objet aux rayons X."

L'opération a duré quatre heures. Le chirurgien avoue avoir été surpris par le cas. "C'est la première fois en dix ans de carrière que je vois un corps étranger de plus de 30 centimètres de long coincé dans la poitrine de quelqu'un. Les bords métalliques pointus avaient déchiré son œsophage et causé des blessures internes." Le jeune a finalement repris connaissance, douze heures après l'opération. S'il s'en tire plutôt bien, l'histoire ne dit pas ce qu'il a gagné grâce à ce pari.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Un ado meurt après avoir mis trop de déodorant

ENVIE DE BONNE HUMEUR ? >> Le Japon maintient une station de train ouverte... pour une seule passagère